Etape 20 - Rimouski

samedi 7 août 2010
par  Céline
popularité : 100%

  • 20ème étape . 31 juillet : Rimouski Qc-Roberval Qc - 3h55 - 374 km

Nous profitons du beau temps pour visiter le jardin de fleurs et de légumes de Mimi. Elle a la main verte, ici on dit le pouce vert, expression québécoise aussi fleurie que la notre. Nous faisons des projets pour une prochaine période de vol ensemble.


Le choix et la préparation tardent à aboutir pour moi. Ils pensent même m’accompagner pendant un moment, jusqu’au passage du fleuve, mais la météo ne promet pas à Mimi de revenir demain pour être au travail lundi. Elle y renonce. Je me décide à profiter du beau temps annoncé pour la semaine pour avancer vers l’ouest et la baie James en l’occurrence avant de revenir vers Marathon. Steph et Mimi sont déçus mais comprennent et respectent mon choix. Eux partiront pour la montagne St-Pierre. Merci Steph et Mimi, je reviendrai quand votre piste sera opérationnelle.


Ils m’accompagnent à l’aéroport et nous préparons ensemble Charlie. Plusieurs pilotes arrivent et nous échangeons sur mon voyage, les conditions de vol plus loin... C’est l’occasion de moments sympathiques. Départ tardif vers 16h.



Une centaine de km m’attendent avant le passage du fleuve ; à 3000 ft c’est assez dynamique. Dans la deuxième partie, les turbulences me montent tout doucement pour me trouver à 6500 ft au moment de traverser le fleuve au niveau de Rivière-du-Loup. Deux portions séparées par une ile (peu fréquentable en avion mais une sécurité quand même) me réservent deux traversées pour un total d’environ 30 km. Puis je remonte vers l’est dans la direction de Tadoussac. La berge côté nord du St-Laurent se présente sous la forme de roches de plusieurs centaines de mètres qui tombent à pic dans le fleuve. Je ne vois aucune baleine. Mais je souffre d’une onglée terrible, d’autant que le relief à l’entrée du fjord est élevé et que je devrai rester en altitude pour ne pas trop subir les turbulences dues à l’effet conjugué des cumulus et du soleil pendant environ 2h.



Mais le relief n’invite pas non plus à faire du radada ! C’est magnifique bien que brûlé par la lumière brumeuse. La montagne au-dessous avec ses flancs à pic me fait réaliser que si je devais me poser sur la route en fond de vallée, ce serait certainement très problématique du fait de ce relief énorme et des courants de vent qu’il doit engendrer. Je croise les doigts.


La route reste mon guide car je ne vois pas le sentier forestier qui suit le bord du fjord. C’est un vol agité, même à cette altitude. Malgré le vent, ma progression est assez bonne.

Je profite du bon fonctionnement de ma radio pour joindre les zones que je dois traverser et solliciter un passage entre deux zones, le long de la rivière séparatrice. C’est ok, c’est un gain d’adrénaline et de temps. Le soleil descend et me réserve un spectacle dû à la lumière rasante assez riche.



Toutefois, un besoin pressant me fait espérer un arrêt rapide. Je n’irai donc pas jusqu’à Dolbeau comme prévu, je mets fin au vol à Roberval, aéroport qui se trouve aussi sur le lac St-Jean.


Exceptionnellement, je vais à l’hôtel car je dois entretenir mon linge. Difficile de trouver une chambre, j’apprendrai le lendemain qu’une grande épreuve sportive a lieu ce samedi. Et là, j’ai la surprise de ma vie. Tardivement, je découvre que la salle de bain n’a pas été terminée, le linge n’est qu’à moitié changé, le savon, le papier ne sont pas mis à jour. Quand on rajoute à cela que le bruit y est intense, notamment à chaque fois que les voisins se servent d’un robinet ou se promènent dans les couloirs, qu’aucune laverie n’existe dans l’hôtel, on peut se demander sur quoi reposent les 4 étoiles publicitaires, peut-être seulement sur la piscine intérieure ! L’attribution des étoiles n’est probablement pas une science exacte. C’était le seul hôtel qui disposait encore de chambres... cause ou conséquence ?

20th stage. July 31 : Rimouski QC Roberval QC - 3:55 - 374 km

We take the time to visit the beautiful garden of flowers and vegetables from Mimi. It has a green thumb, here we say a green thumb, too flowery expression Quebec as ours. We’re making plans for a future flight period together.

The selection and preparation are slow to arrive for me. They even think with me for a while, until passage of the river, but the weather does not promise to return tomorrow for Mimi to be at work Monday. She waived. I decide to enjoy the weather for the week announced to advance to the west and the James Bay in this case before returning to Marathon. Steph and Mimi are disappointed but understand and respect my choice. They depart for the mountain St. Pierre. Steph and thank you Mimi, I’ll come back when your track will be operational.

They accompany me to the airport and we prepare all Charlie. Several drivers arrive and we share about my journey, the flight conditions below ... It is an opportunity sympathetic moments. Late check out to 16h.


A hundred kilometers waiting for me before the passage of the river at 3000 ft is quite dynamic. In the second part, the turbulence slowly I rise to find me at 6500 ft while crossing the river at Riviere-du-Loup. Two portions separated by an island (this ill air security but still) I reserve two trips for a total of around 30 km. Then I go back east in the direction of Tadoussac. The shoreline north side of St. Lawrence is in the form of rocks several hundred meters that plunge into the stream. I do not see any whales. But I have a terrible numbness, especially as the terrain at the entrance of the fjord is high and that I should stay at altitude in order not to suffer the turbulence due to the combined effect of cumulus clouds and sun for about 2h. But the relief does not invite nor to make Radadi ! It’s beautiful though burned by the light mist. The mountain below with its steep slopes makes me realize that if I had placed on the highway in the valley, it would certainly be very problematic because of the huge terrain and wind currents that must lead. Fingers crossed.


The road is my guide because I do not see the forest trail that follows the edge of the fjord. It is a turbulent flight, even at this altitude. Despite the wind, my progress is quite good.

I enjoy the smooth operation of my radio to reach areas that I have to cross and seek a passage between two areas along the river separating. It’s ok, it’s a gain of adrenaline and time. The sun goes down and I reserve a show due to the oblique light rich enough.


However, a pressing need for me to hope for a quick stop. I will not Dolbeau up as planned, I put an end to flight Roberval airport is also on Lake St-Jean. Exceptionally, I go to the hotel because I have to keep my clothes. Is hard to find a room, the next day I will learn a great sports event takes place this Saturday. And then I surprise of my life. Belatedly, I discovered that the bathroom has not been completed, the machine is only half-changed, soap, paper is not updated. When we add to that the noise is intense, particularly whenever the neighbors use a faucet or roam the corridors, there is no laundry in the hotel, one can ask what 4 stars based advertising, perhaps only on the indoor pool ! The awarding stars is probably not an exact science. It was the only hotel that still had rooms ... cause or consequence ?


Commentaires

Logo de odile
mercredi 4 avril 2012 à 19h47 - par  odile

8 août 2010, par odile
le mauvais temps m’a obligée à rester 6 jours à Chibougamau. j’ai progressé un peu aujourd’hui, mais pas comme je le souhaitais, on verra demain si c’est possible. en tout cas, vous avez pu voir sur la trace spot que j’ai abandonné l’idée d’aller vers la baie James et la baie d’Hudson car la dépression est fixée justement entre les deux à 980 hPa depuis dimanche soir. maintenant, je mets les voiles vers Marathon, puis Winnipeg (si la mto me le permet...) et je devrai certainement arrêter là la progression pour revenir prendre mon avion début septembre.

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 28 mai 2013

Publication

170 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
5 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
0 hier
195009 depuis le début
4489 visiteurs actuellement connectés