Etape 05 - Atikokan On

samedi 9 juillet 2011
popularité : 10%

  • Etape 5, le 5 juillet 2011. Atikokan, On à Winnipeg-Lyncrest Mb, via Vermillion Bay On. 3h16, 228 km (70km/h) et 2H53 pour 227 km (82km/h).

Lendemain rendez-vous 7h, je suis impatiente de savoir dans quel état est Charlie.


La surprise est bonne. Alors que nous devons faire le tour des arbres, que la passerelle de l’aéroport est allée se nicher dans un coin, Charlie est en bonne forme. Je noterai quand même que 5 petites lattes sont sorties de leur gousset ! les ailes ont dû sacrément bouger. Et évidemment la pluie a inondé le contenu des sacoches…


Christopher est là avec son père. Claude, un pilote ami de Gérald, deux pilotes sur Cessna arrivent aussi pour repartir. Ils me souhaitent bonne chance. Christopher n’arrête pas, il veut tout voir, tout savoir, une fois sur le Cessna, une autre avec Charlie, il va dans tous les sens, un passionné !

Je décolle à 8h22. Direction la brousse le temps de trouver la route que je souhaite prendre pour changer. Et j’en suis bien heureuse. Elle est tranquille, petite mais pavée comme on dit ici et très peu de circulation. Le paysage est nouveau, superbe là encore. Je me régale pendant deux heures de paysages inconnus. Et puis, à l’intersection avec la High Way, je prends vers Dryden.

Le vent de face est important, je ne pourrai pas rejoindre Winnipeg sans faire un appoint d’essence, il me manquera au moins une heure. A Vermillion Bay, je me pose en évitant soigneusement la piste en gravel. J’ai la surprise de constater que l’herbe n’a pas encore été coupée ! C’est Charlie qui inaugure la tonte de l’année. Comment je vais pouvoir redécoller dans cette savane ? j’essaie tant bien que mal de rejoindre le parking. Et je laisse Charlie attaché le temps d’aller chercher de l’essence.

Le stop ne fonctionne pas aujourd’hui. Je fais près de deux km (en tenue polaire, évidemment !) sous un soleil de plomb avant qu’une femme me prenne. Elle s’excuse de ne pas pouvoir me ramener avec le bidon car elle va à Dryden… c’est incroyable. Mais elle me dépose à la station-service. Je demande le prêt d’un bidon et la reconduite à l’aéroport. Un peu de flottement et tout s’organise très vite, finalement c’est un client qui est sollicité pour m’accompagner et rapporter le bidon vide.

Tout se déroule parfaitement. Pendant ce temps, j’ai pu réfléchir à comment me sortir de la savane. Je vais repérer la plus grande longueur où les plantes sont plus rares et décoller de là, en espérant que la distance prévue –majorée du double- suffise. Mon accompagnateur attend pour voir, un autre véhicule s’arrête.

Et ça décolle, droit devant. Me voilà repartie pour Winnipeg. Passé Kenora, j’opte pour une autre route que la HW. Et là aussi, je me régale du nouveau paysage, de la tranquillité de cette route aussi.


J’arrive à Winnipeg-Lyncrest vers 16h. mais je suis étonnée Perry et Edith ne m’attendent pas. Qu’à cela ne tienne, les autres membres de ce club très actif et qui fonctionne, lui aussi grâce à la bonne volonté de chacun s’organisent pour que je ne sois pas prise au dépourvu. Charlie est installé dans un hangar, je peux occuper le club house pour la nuit, on me donne tous les codes, on me montre comment faire… on s’attache les services d’in francophone pour être sûrs que j’ai bien tout compris. Efficace !

D’abord boire.

Nuit tranquille.

  • Stage 5, July 5, 2011. Atikokan, ON to Winnipeg Mb Lyncrest through Vermillion Bay On. 3:16, 228 km (70 km / h) and 2:53 for 227 km (82 km / h).


7am next appointment, I can not wait to know what state is Charlie. Surprise is good. As we go around the trees, the gateway to the airport went to nest in a corner, Charlie is in good shape. I will note though that 5 small slats came out of their pocket ! the wings had damn move. And of course the rain has flooded the contents of the bags ...

Christopher is here with his father. Claude, a pilot friend of Gerald, two Cessna pilots also come again. They wish me luck. Christopher does not stop, he wants to see everything, know everything, once on the Cessna, one with Charlie, he is in every sense, a passion !

I took off at 8:22. The bush towards the time to find the road that I want to make change. And I am very happy. It is quiet, small but as they say here paved and very little traffic. The landscape is again superb. I enjoy two hours landscape unknown. And then, at the junction with the High Way, I take to Dryden.

The headwind is important, I can not reach Winnipeg without a backup fuel, I will miss at least one hour. A Vermillion Bay, I ask myself, carefully avoiding the gravel track. I am surprised that the grass has not been cut ! It is Charlie who inaugurated the mowing of the year. How am I going to take off again in the savanna ? I try as best they can to reach the parking lot. I leave attached Charlie the time to get gas.


The stop is not working today. I am almost two km (in polar fleece, of course !) Under a scorching sun before a woman take me. She apologizes for not being able to take me back with the can because she goes to Dryden ... it’s unbelievable. But she drops me off at the gas station. I request the loan of a can and a ride to the airport. A bit of floating and everything is organized very quickly, ultimately it is a client who is asked to accompany me and return the empty container. Everything is going perfectly. Meanwhile, think about how I could get out of the savannah. I’ll find the longest when the plants are rare and take off from there, hoping that the scheduled distance, plus the double-sufficient. My coach is waiting to see, another vehicle stops.


And that takes off straight ahead. Here I am gone back to Winnipeg. Kenora past, I opt for another route that HW. And again, I really enjoy the new landscape, the tranquility of this road, too.

I get to Winnipeg Lyncrest to 16h. but I am surprised and Edith Perry does not await me. Never mind, the other members of this very active club that works, also thanks to the good will of each organized so that I am not caught off guard. Charlie is installed in a hangar, I can hold the club house for the night, I get all the codes, they shows me how to do ... focuses on services in French to make sure I have all included .

Effective !

First drink.

Quiet night


Commentaires

mardi 14 février 2012 à 09h23

11 juillet 2011, par sylviane chamu
Je trouve enfin quelques minutes pour venir te lire et t’exprimer ma joie d’avoir pu réaliser ce " skypage " avec toi ! Monique est avec moi et toutes les deux nous t’envoyons des bisous ! A bientôt et bons vols Sylviane

mardi 14 février 2012 à 09h23

9 juillet 2011, par odile
je viens d’arriver à North Battleford en Saskachewan. après 4h de vol très vivant ! pour seulement 250km. ciel de traine entre deux fronts ! les rafales n’étaient qu’à 22kt, mais c’est déjà très fatigant. je suis bien accueillie
j’ai eu le temps de parler avec les femmes pilotes d’ulm au rassemblement annuel à Abbeville, et avec Dominique. Merci à tous.
vous avez vu, Céline a installé une nouvelle rubrique pour expliquer un peu comment profiter au mieux du spot.
à bientôt

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 28 mai 2013

Publication

170 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
5 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
0 hier
193360 depuis le début
382 visiteurs actuellement connectés