Etape 40 - Wawa On

lundi 12 septembre 2011
par  Céline
popularité : 100%

  • Etape 40 – le 7 septembre 2011 – de Wawa on à Gore Bay On – 431km en 4h02 moy 107

Avant dernière étape, probablement.

Ce matin, à Wawa, la température était de 2°, le point de rosée à 1° donc, le brouillard était présent. Je ne me suis pas pressée pour lui donner le temps de partir. Et c’est ce qui s’est passé, vers 8h30, seule une fine couche au sol brillait sous le soleil chaleureux.


Préparation de Charlie, trempé, quand je bouge l’aile, la douche est assurée ! Mais le soleil chauffe et fait son effet, tout rentre dans l’ordre. Quand Charlie est prêt, je vais m’habiller au terminal et dire au revoir. Je n’oublie pas le gilet de sauvetage obligatoire pour toute traversée d’eau. Pendant ce temps, un petit Cessna essaie désespérément de faire chauffer son moteur mais il donne l’impression de n’avoir qu’un piston et de temps en temps il laisse échapper de gros pets. Quand j’ai chauffé mon moteur, il est toujours là à tourner comme un cheval boiteux, je lui passe devant et décolle comme un papillon sur la grande piste ensoleillée.


Il fait beau et pas froid. A quand la montée des cumulus et des turbulences ? Je mets ¾ d’heure à ressentir la fraicheur alors qu’habituellement, dix à quinze minutes me suffisent. Pendant ce temps, je suis montée à 3500ft et je suis la HW puisque c’est la brousse, mais de loin. Plutôt coté Lac Supérieur pour voir le rivage, mais aussi parce que le vent venant NW, il me ramènera plus vite si besoin, ce qui me permet aussi de m’éloigner d’autant plus du ruban salvateur. Je me régale sous cette belle lumière d’autant qu’aujourd’hui je vole plein sud et non pas Est comme les jours précédents.

La forêt est déjà jaunie mais elle ne semble pas plus rouge qu’habituellement en début de septembre.


Je reconnais très peu de lieux, c’est quasiment une route nouvelle pour moi. Altitude, lumière, horaire, travail de la nature, circonstances aussi puisque je l’avais empruntée dans le sens inverse, font probablement la différence.

Jusqu’après Sault Ste Marie je suis poussée par un vent nord-ouest. Et son orientation s’inverse vers Thessalon, alors que ma route est à nouveau Ouest.


Sault Ste Marie est cachée par les fumées d’une multitude d’usines, à bois mais à autre chose aussi car je suffoque en les traversant à 3500ft. J’avais remarqué la ligne de pollution en m’approchant mais je ne m’attendais pas à sentir alors que je suis aussi haut et à plus de 20km. Vraiment dérangeant. Et puis je suis la rivière qui définit la limite entre Canada et USA. Dans un large chenal de gros bateaux semblent attendre leur tour pour entrer là où ils sont attendus. C’est un chenal qui relie les lacs Huron et Supérieurs. D’ici, je ne distingue pas vraiment le lac Michigan.

A Thessalon, je découvre un joli village portuaire que je n’avais pas vu il y a deux ans. De l’autre coté, le rivage des iles Manitoulin parait lointain. Je traverse après avoir croisé Elliot Lake pour bénéficier de la présence d’iles et le faire en sécurité.


Malgré les presque 4h de ce vol, j’ai l’impression que tout est rapide. Arrivée à Gore Bay. Rob m’accueille, tout étonné de voir pour la première fois un engin comme Charlie. Alors, quand mes réponses à ses questions lui font découvrir ce qu’on peut faire avec un Charlie, il n’en revient pas. Il est émerveillé. Pat, son père nous rejoint, il m’a vue en vol et a sauté dans sa voiture. Les dames des douanes aussi s’intéressent. Et d’autres pilotes, Peter et Brian avec un superbe RV9. Je découvre une ile extrêmement sèche, elle m’évoque le Larzac ! La pierre affleure partout, les prés sont des paillassons où les bêtes vont boire dans des bassins de roches. Des quantités de grues habitent l’ile et produisent des dégâts considérables aux agriculteurs. J’ai aussi la surprise de voir des cerfs et des biches dans la ville à partir de 6h du soir, ils viennent manger les gazons, les jardins, enfin tout ce qu’ils trouvent de bon…


  • Stage 40 - September 7, 2011 - Wawa On to Gore Bay On - 431km in 4:02 avg 107

Penultimate stage, probably.

This morning at Wawa, the temperature was 2°C, the dew point at 1°C Therefore, the fog was present. I did not hurry to give it time to leave. And that’s what happened around 8:30 am, only a thin layer on the ground under the sun shone warm.


Preparation of Charlie, wet, when I move the wing, the shower is guaranteed ! But the sun heats and effect, everything is in order. When Charlie is ready, I’ll get dressed to the terminal and say goodbye. I do not forget the life jacket mandatory for any crossing of water.

Meanwhile, a small Cessna is trying desperately to warm up the engine but it gives the impression of having only one piston and at times he lets out large bangs. When I heated my engine, it is always there to spin like a lame horse, I took off like a butterfly on the large sunny runway.


It’s nice and warm. When will the rise of cumulus and turbulence ? I put ¾ of an hour to feel the freshness whereas usually ten to fifteen minutes are enough for me. Meanwhile, I climbed to 3500ft and I followed the HW because it is the bush, but from a distance. Rather side to see the Lake Superior shoreline, but also because the wind is from NW, I will return quickly if needed, which also allows me to get away from the saving road even more. I enjoy in this beautiful light today as I fly south, not east as in previous days.


The forest has yellowed, but it does not appear redder than usual in early September.

I recognize very few places, it’s almost a new road for me. Altitude, light, time, work on the nature, circumstances also because I had taken in the opposite direction, are probably the difference. Wind was northwest until Sault Ste Marie. And its direction reversed to Thessalon, as my way is west again.


Sault Ste Marie is hidden by the smoke of a multitude of plants, wood but also to something else because I choked them through to 3500ft. I noticed the line of pollution in approaching but I did not expect to smell when I’m so high and more than 20km. Really annoying. And I follow the river that defines the boundary between Canada and the United States. In a wide channel of large vessels seem to wait their turn to get where they are expected. This is a channel that connects Lakes Huron and Superior. From here, I do not really distinguish Lake Michigan.

A Thessalon, I discovered a pretty harbour village that I had not seen two years ago. On the other side, the shore of Manitoulin Islands seems remote. I go through after crossing Elliot Lake to benefit from the presence of islands and make it safe.


Despite the almost 4 hours of this flight, I feel that everything is fast. Arrival at Gore Bay. Rob greets me, astonished to see for the first time a device like Charlie. So when my answers to his questions led him to discover what can be done with Charlie, it was incredible. He is amazed. Pat, his father joined us, he saw me in the air and jumped into his car. The ladies of Customs also interested. And other pilots, Peter and Brian with a superb RV9.


I discovered Manitoulin Island extremely dry, it reminds me Larzac ! The rock outcrops everywhere, the meadows are mats where the cattle goes to drink in pound rock. Quantities of cranes inhabit the island and produce considerable damage to farmers. I also surprised to see deer and deer in the city from 6 in the evening they come to eat lawns, gardens, everything they find good...


Commentaires

lundi 13 février 2012 à 20h35

22 septembre 2011 14:37, par Sylviane Chamu
Bonjour Odile,
Je suis encore étonnée en lisant le récit de cette étape, que tant de gens ne connaissent pas le pendulaire !
C’est sans doute du au fait que les distances nécessitent des avions, et que contrairement à chez nous, les conditions de vol, très dures, ne permettent pas l’expansion d’une telle activité.
Merci à Charlie d’avoir encore honoré l’ULM, au travers de tes périples !
Nos petites ailes méritent bien cet honneur !
Bisous
Sylviane

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 28 mai 2013

Publication

170 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
5 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
0 hier
195009 depuis le début
2086 visiteurs actuellement connectés