Etape 03 - Kitchener

3ème étape - lundi 13 juillet - Kitchener/Orillia - 210km
dimanche 26 juillet 2009
par  Céline
popularité : 100%

  • 3ème étape - lundi 13 juillet - Kitchener/Orillia - 210km



    De bon matin, nous avons rendez-vous avec Kathy pour un décollage vers 7h30 vol à destination d’Orillia. 210 km, 2h. Jean doit m’y récupérer pour aller passer quelques jours au bord d’un lac où Jan a un chalet de rondins. Au revoir chaleureux, on se reverra. Le vent se lève très peu de temps après mon départ et quand je me pose enfin, la manche est presque droite avec bourrasques. J’avais choisi Orillia du fait que le contact radio n’était pas obligatoire, je ne me sens pas encore assez performante pour affronter la radio en anglais, je ne suis pas sure de comprendre une éventuelle réponse, mais je commence à me familiariser un peu avec l’accent.

    La programmation dans le GPS n’avait pas posé de problème, or quand j’arrive à ce que je crois être l’aérodrome, je découvre une piste comprenant 3 grandes croix blanches en travers : elle est interdite ! moi aussi par la même occasion ! Que faire ? c’est notre point de rendez-vous. Je pianote sur le GPS pour trouver un terrain proche, me résous à aller jusqu’à Muskoka 35 km, où je sais que je vais devoir communiquer avec un contrôleur aérien. Quand le GPS m’indique un nouveau terrain devant moi à 7km, c’est le nouveau terrain d’Orillia, il correspond à la description que j’ai vue car celui-là dispose aussi d’une zone hydro. Sauvée !la base est magnifique, on sent une activité importante. J’atterris sur la piste en dur car elle mieux orientée que la piste en herbe.

    La boutique Cessna est accueillante mais c’est une vraie industrie où travaillent au moins quatre personnes ainsi que d’autres à l’atelier de réparation. Les hydravions n’arrêtent pas d’atterrir et de décoller. Beaucoup de personnes viennent découvrir Charlie, tel un avion incroyable alors que je m’émerveille des Beaver et autres machines prestigieuses. Charlie passera ces cinq nuits dans un grand hangar avec un bimoteur, un hélicoptère et un Sky-Arrow. Pourrais-je décoller le moment du départ venu ?

Aujourd’hui encore le Spot n’a pas enregistré ma trace.

Quand nous passons à Muskoka en voiture, le terrain est occupé mais sans vie apparente, tous hangars fermés.

Depuis, le vent reste d’une grande intensité, venant du nord-ouest mais le ciel est serein parsemé de petits cumulus de beau temps, la lumière magnifique. Dans l’île où est implanté le chalet, nous profitons de ce temps beau mais rendu froid par le vent pour faire connaissance avec la nature et jouer à tous les jeux d’eau.

  • 5 jours de détente en famille à découvrir la faune et la flore des lacs entre deux jeux d’eau

    Quand on a la chance d’être invité au bord d’un lac pour une partie de pêche ou un séjour, c’est l’occasion de découvertes extraordinaires. Au-delà des traces d’ours, d’orignal et de chevreuil, nos cinq sens ont été mis à l’épreuve entre les images, les bruits, les odeurs des arbres… Insectes, souris, colibris, serpent, écureuil, tortue faisaient partie des petits. Les loon (plongeur huard), beaver (castor), turkey vulture (vautour turc) et enfin l’ourson nous ont réjoui.

L’ourson, c’était une chance extraordinaire car jamais aucun ours n’avait été vu sur l’île par ses occupants habituels. Il est venu nous rendre visite un matin vers 9h, nous avons eu la chance d’être là pour le voir à 25m et le suivre un peu lorsqu’il a traversé le bras de lac pour sortir de l’île, il nageait bien et rapidement…

Ils feront tous partie des souvenirs impérissables. Quelques images seront mieux qu’un long discours.

La pêche a aussi été un moment de détente favori qui nous a permis de profiter des levers et couchers de soleil sur l’eau.

Le temps est beau malgré les inversions du vent, et parfois un orage qui passe en quelques heures.

Demain, c’est le départ de Céline et sa famille, ils retournent en Europe, et le mien, départ vers l’inconnu toujours plus à l’ouest.

5 days with your family to discover the fauna and flora of the lake between two sets of water.
When you’re lucky enough to be invited to the lake for some fishing or a stay is an opportunity for discoveries. Beyond the tracks of bears, moose and deer, our five senses were tested between images, sounds, smells of the trees ... Insects, mice, hummingbirds, snakes, squirrels, turtles were small part. The loon (diver loon), beaver (castor), turkey vulture (vulture Turkey) and finally we have the Bear said.
The teddy bear was a great opportunity because no bear had ever been seen on the island by its usual occupants. He came to visit us one morning to 9 o’clock, we had the chance to be there to see the 25m and take a little when he crossed the lake arm out of the island, swam well and quickly ...
They will all be part of the memories. Some images will be better than a long speech.
Fishing has also been a favorite moment that allowed us to enjoy the sunrises and sunsets on the water.
The weather is beautiful despite the reversal of the wind, and sometimes a storm that passes within a few hours.
Tomorrow is the departure of Celine and her family, they returned to Europe, and mine, departure to the unknown still further west.










Commentaires

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 28 mai 2013

Publication

170 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
5 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
0 hier
186403 depuis le début
121 visiteurs actuellement connectés