Etape 16 - 12 août à Golden

samedi 15 août 2009
par  Céline
popularité : 11%

  • Mercredi 12 août à Golden

Quand j’arrive à Golden, je fais la connaissance de Dorothy, la déléguée aux observations météo et de Will, citoyen Américain qui vient dans les Rocky faire du deltaplane.


Je commence par me réchauffer un peu car finalement, je suis transie. Le bon café de Dorothée m’y aide bien. Quand j’ai repris un peu de capacité, Bill m’invite à aller avec lui au décollage des delta avec un ami qui parle français, Serge.

Je recherche un parking, si possible abrité pour Charlie car de l’orage est prévu cette nuit. Dorothée me propose une place dans un hangar ouvert comme je n’ai encore jamais vu. Pensé sur le modèle des hangars sans porte bâti autour de l’avion dont je vous ai déjà parlé, là, il est étendu à huit avions.


Explications, un hangar de quatre places coté pile, et de quatre autres coté face, ils sont tous dirigés queue au milieu du hangar et nez devant, tête bèche par rapport à la ligne longitudinale du hangar, ce qui met les huit queues cote à cote et on a l’impression que seulement quatre avions sont hébergés puisque les autres sont de l’autre coté du hangar. Enfin, une cloison est montée pour chaque avion en bout de queue, et donc en décalé d’un box à l’autre, d’où l’impression d’un seul fond de hangar et de seulement quatre places. Je sais, ce n’est pas clair mais j’ai essayé les photos, et ce n’est pas très parlant non plus ! Pour faire simple essayez d’imaginer la trace d’un avion vu d’en haut, deux ailes, une queue. Mettez-le tête bêche avec un autre, vous vous rendez compte qu’il ne faut plus, en longueur, qu’une fois et demi et que la largeur nécessaire est la somme d’une largeur d’ailes plus une largeur de queue. L’économie multipliée par quatre fois, et vous avez compris, enfin, je crois ! donc un box pour Charlie, mais évidemment, la hauteur est insuffisante, donc après avoir tout essayé quand même, je me résous à baisser l’aile pour le rentrer. Je dis je me résous parce que mon bagage installé en place passager doit être démonté à chaque fois et que ça me demande beaucoup de travail pour le sortir et pour le remettre, le ficeler, etc. Mais on le fait, et avec l’aide de Will, c’est plutôt amusant et facile. Charlie est bardé de ses protections anti-pluie et nous voilà partis.


Nous passons par l’hôtel où Will me propose de descendre pour la nuit, ici, on ne dort pas sous la tente, il n’y a pas de place. Je ne suis pas exigeante, il me faut un lit, une douche et la connexion internet. Je comprends bien que quelque chose est différent dans ce que propose l’hôtelier mais je ne saisis pas tout de suite la nuance avant de découvrir ma chambre. Le prix au choix est de 40 ou 195 $, je choisis 40. Il s’agit en fait d’une sorte de pension qui accueille des groupes en chambres de huit, soit 4 lits superposés. L’auberge de jeunesse, ça on ne me l’avait pas encore fait, c’est nouveau ! l’expérience me tente tout à fait. Sept lits sont déjà occupés dont celui qui m’est attribué. Qu’à celà ne tienne, j’investis le dernier. Ce sont des jeunes Suisses, des filles, dans la chambre des filles, normal ! je ne suis qu’à moitié rassurée de laisser mes affaires en milieu collectif, tout est tellement précieux pour moi que le moindre manque pourrait devenir une catastrophe. Mais tout se passe bien.


Sitôt après la prise de possession des lieux, nous retrouvons Serge et son aile sur un parking, il est décidé de monter au déco avec un seul véhicule et les deux ailes delta. Ils comptent sur moi pour redescendre la voiture et venir les chercher à l’atterro. Nous grimpons un chemin de montagne sur une dizaine de km, bordé d’épilobes et d’asters, pour arriver à un endroit d’où nous dominons toute la vallée où se situe Golden. Oleg, un parapentiste originaire de Russie est déjà là et attend que le temps se soit amélioré pour faire son premier vol à un enfant. Pendant que nous attendons tous ensemble, quelques personnes montent jusqu’au déco. Un jeune avec une moto tout terrain, 650 cc avec laquelle il sillonne toute la région, son choix est de monter les pentes les plus pentues et le plus droit possible, il est impressionnant, sa technique est au point. Il est admiratif de mon expédition. Quatre femmes, campées sur deux quads puissants, elles ont leur panier repas et sont venues diner tout en haut de la montagne, surplombant la vallée, elles ont même les verres à pied ! Enfin un jeune couple d’Allemands. Des liens se tissent, éphémères et chaleureux et finalement tout le monde rit ensemble et les conversations s’entremêlent. Quelle ouverture !


Quand le vent tombe, il fait déjà froid depuis un moment et le ciel est moins clair. Oleg a fait le grand saut en parapente avec le jeune garçon, Serge prépare son aile delta. Après son départ, Will descendra la voiture d’Oleg et moi celle de Will. Dix km de descente avec une voiture à boite à vitesse automatique, c’est plaisant mais il ne faut pas se tromper de pédale ! le jeune couple, puis les filles nous rattrapent dans la descente, grands coucous. Nous allons à l’atterro chercher Serge et rendre sa voiture à Oleg.

Il est trop tard pour faire des courses, Serge m’invite à dîner avec lui et me raccompagnera ensuite. Les filles de la chambre n’apprécient pas mon arrivée tardive, pourtant, je fais discret.

  • August 12 at Golden

When I come to Golden, I met Dorothy, delegated to the weather observations and Will, an American who comes in the Rocky to hang gliding.

I begin with a little warm to me because ultimately I am a trance. The good coffee Dorothée help me much. When I took a bit of capacity, Bill invited me to go with him off the delta with a friend who speaks french, Serge.

I am looking for parking, if possible home for Charlie because of the storm is expected tonight. Dorothée offer me a place in an open shed as I’ve ever seen. Conceived on the model of door hangars built around the aircraft which I have already spoken, then it is extended to eight aircraft. Explanations, a hangar for four places nearby stack, and four other face side, they are all headed in the middle of the tail and nose in front of hangar, head bèche relative to the longitudinal line of the shed, putting the eight tails side by side and it seems that only four planes are housed since the others are on the other side of shed. Finally, a bulkhead is fitted to each aircraft tail end, and thus shifted to a box to another, hence the impression of a single substance of hangar and only four seats. I know it is not clear but I tried the photos, and it is not talking either ! To put it simply try to imagine the trace of a plane seen from above, two wings, a tail. Put the head with a spade, you realize it takes more in length, one and a half times the width required is the sum of a width of wings wide tail. The economy increased by four times, and you understand, finally, I think ! a box for Charlie, but obviously, the height is insufficient, so after having tried everything anyway, I resolved to go down the wing for the return. I say because I am resolved that my luggage facilities passenger must be removed each time and it asks me a lot of work and out and surrender, the tie, and so on. But we do, and with the help of Will, it’s more fun and easy. Charlie is wrapped in its protective anti-rain and off we went.

We pass by the hotel will offer me down for the night here, we are not sleeping in tents, there is no place. I am not demanding, I need a bed, shower and Internet connection. I understand that something is different in what the hotel offers but I do not immediately grade before discovering my room. The price is the choice of 40 or $ 195, I choose 40. It is actually a kind of pension which welcomes groups of eight rooms, 4 bunk beds. The youth hostel, it is not me had not yet done so, it’s new ! me trying the experiment altogether. Seven beds are occupied with one assigned to me. Do not worry, I invest the last. They are young Swiss girls in the girls room, normal ! I’m only half reassured to leave my business in partnership, everything is so precious to me that any absence could become a disaster. But all is well.

Immediately after taking possession of the premises, we find Serge and his wing in a car park, it was decided to climb Deco with a single vehicle and two delta wings. They count on me to drop the car and pick them up at the atterro. We climb the mountain path on a ten km, bordered fireweed and asters to find a place where we lead the whole valley where Golden. Oleg, a paraglider from Russia is already there and waiting for the weather had improved to make its first flight in a child. While we’re all together, some people rise to decoration. A youth with an all-terrain bike, 650 cc with which he travels throughout the region, the choice is to climb the ever steeper slopes and as straight as possible, it is impressive, his technique is developed. He was admiring my shipment. Four women, two quads campée powerful, they have their lunch and dinner came at the top of the mountain overlooking the valley, they have the same glasses up ! Finally a couple of Germans. Links are forged, ephemeral and warm and everyone’s all laughs and conversations intermingle. What opening !

When the wind drops, it is already cold for a while and the sky is less clear. Oleg has made the leap into paragliding with the boy, Serge prepares its delta wing. After his departure, Will the car go down Oleg and me as Will. Ten km down with a car with automatic gear box is pleasant but do not choose the wrong pedal ! the young couple, and then we catch the girls in the descent, large cuckoo. We go to seek atterro Serge and make his car to Oleg.

It is too late to go shopping, Serge me to dinner with him and then escort me. The girls in the room do not like my late arrival, however, I am discreet.


Commentaires

mercredi 18 avril 2012 à 22h32

21 août 2009 18:34, par Serge
Avec plaisir, Odile ! J’adore toutes les histoires et les photos. Des choses et des endroits que l’on ne voit pas, même en deltaplane. Une exploration des Rocheuses est une excellente idée.

mercredi 18 avril 2012 à 22h31

20 août 2009 05:09, par odile
moi aussi j’ai beaucoup de mercis à te dire Serge. Tu m’as fait découvrir le Mont Seven, tu as partagé tes amis, ta maison, tes repas, ta voiture, tu m’as prêté ton vélo pour que je découvre la ville et tu m’as même donné une paire de chaussettes qui sont mieux que les miennes, tu as raison, je les ai testées en partant avec !

alors, à l’an prochain, pourquoi pas !

mercredi 18 avril 2012 à 22h30

18 août 2009 08:18, par Serge
Bonsoir Odile,

C’était très bien et un plaisir de te voir à Golden. Et oui, il y a des francophones partout au pays et aussi passionnés de vols. Merci pour tes photos et ton aide pendant ton séjour forcé par le temps. Les montagnes sont à prendre au sérieux.

Merci pour le vol très apprécié. Merci pour les sourires et les discussions. Merci d’être si complaisante avec la nourriture, ce qui m’a surpris d’une française !

Et j’espère bien que l’on te reverra l’an prochain avec le même plaisir de voler à travers le pays. Il reste beaucoup à voir. Et on découvre nous-mêmes des choses qui nous étaient inconnues.

à + tard,

Serge,

Golden, C.-B.

ps. apprendre sur le vol libre à Golden et sur le village.

Voir en ligne : Vol libre au mont 7

mercredi 18 avril 2012 à 22h29

17 août 2009 21:20
Coucou Odile

Quelle belle aventure, pour toi surement, mais aussi pour nous devant nos écrans à suivre tes traces sur SPOT le soir (chez nous), et à admirer le Canada vu du haut et aussi du bas par tes photos superbes.

Tu es bientôt à mi parcour de ton périple, des questions se poses quant à la suite du cheminement je suis sur que tu feras le bon choix.

Un peu d’humour pour finir.

"La cerise sur le gâteau c’est joli, mais ce qui est bon c’est le gâteau. Je peu t’assurer que je me suis régalé avec la premiere moitié, et je suis sur qu’il y a plein de gourmants pour la deuxieme. Et si en plus il y a la cerise.......mais pas d’imprudences."

Encore bravos, bons vols, à bientôt. Bisous.

Daniel de Pouilly

Si tu a l’occasion de rencontrer Hélène à Edmontone, fait lui une bise de la part de son papa.

mercredi 18 avril 2012 à 22h29

15 août 2009 11:50
Bonjour Odile

ce matin samedi, chmpt de france de mongolfières 60 ballons au-dessus de ARC ET SENANS, magnifique, 3h de vol calme...

Bravo pour les vidéos, on peut enfin te voir aux commandes du DTA, ça jette !!!

Tes photos de montagnes sont sypa, souvent en dessous des sommets, pas trop stressant ?

Bons vols et profites bien

Alain

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 28 mai 2013

Publication

170 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
5 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
0 hier
193360 depuis le début
383 visiteurs actuellement connectés