Etape 19 - Drayton Valley

samedi 22 août 2009
par  Céline
popularité : 1%

Chers visiteurs, vous pouvez suivre la progression d’Odile, en direct, avec la rubrique « traces SPOT ». Cliquez sur les points pour grossir l’image. En cliquant sur satellite en haut à droite, on peut même voir les aérodromes où elle est posée.

Mercredi 19 août

  • Drayton Valley / Grande Cache -370 km - 3h47 de vol

Après la pluie de la nuit, le temps est beau et dégagé. Je n’y crois pas et comme je n’ai pas de connexion internet, j’appelle la météo de Québec.

Tout est bon, pas de vent, pas de précipitations ni en cours ni prévues, pas de feu de forêt. C’est reparti, je commence mes bagages. Il faut aussi que je fasse de l’essence mais après appel et échec des trois numéros inscrits dans le club house, je ne sais plus comment faire. Des employés municipaux passent par je ne sais quel hasard. Je les hèle. Ils n’en croient pas leurs oreilles mais sont attentifs et essayent de m’aider. Ce sont trois tous jeunes, gentils comme tout, pleins d’initiative. Bon d’accord, j’aurai pu partir en ne payant que 6,4 litres au lieu des 64… au pays du pétrole j’ai d’abord pensé qu’il était moins cher, au contraire, je ne l’ai jamais payée aussi chère ; mais les Canadiens sont tellement corrects et respectueux qu’on ne peut qu’en faire autant, c’est la moindre des choses. Du coup, on m’accompagne en ville faire du cash, comprenez du liquide.


Je suis à nouveau les routes dans la forêt et le pétrole, il y en a partout. Et puis je revois les Rocky, je vais à leur rencontre, le terrain commence un peu à monter. Elles me fascinent. Je n’ai qu’une envie, y retourner.


Aujourd’hui il fait beau… j’arrive à l’Entrance du Mont Jasper. Toutes les vallées d’entrées, il n’y en a pas beaucoup, sont nommées Entrance. À chaque fois c’est une vallée qui laisse passer une rivière glaciaire. Cette fois, c’est l’Athabasca River, elle est plutôt laiteuse et elle coule vers le Nord ; aboutira au grand lac qui porte son nom. Je cherche l’aéroport Hinton-Jasper depuis un moment en suivant avec beaucoup d’altitude cette vallée et ses développements industriels du bois certes mais aussi d’autre chose que je ne découvre pas. Le GPS, la carte me le confirment, il est droit devant. Quand d’un seul coup, mais oui bien sûr, c’est encore plus haut, je ne le vois pas parce que je suis en dessous ! et en montant, je commence à l’apercevoir. Je passe très au-dessus pour voir, il me parait abordable : 4006 ft, 3 manches qui ne donnent pas la même direction du vent mais comme il est très faible, ce n’est pas un problème, la flèche pour indiquer le sens montant, je décide de m’y poser pour besoins naturels. Comme souvent, une ou deux voitures sont là mais leurs occupants sont certainement en vol. Personne. Je signe le registre et je repars vers le Nord pour Grande Cache. Hazel, que j’avais rencontrée à Rocky devait y passer quelques temps, peut-être y sera-t-elle encore. Ce n’est pas sûr, il n’y a pas de feux de forêt en Alberta, je le sais par les Notam d’aujourd’hui.


Je prends la vallée qui doit m’y conduire, la route et le train s’y croisent et recroisent. Le spectacle à ma gauche est fort, je longe les Rocheuses sans y être, des contreforts certes mais qui se prolongent à ma droite, à l’Est par une plaine infinie. 150 km de route de montagne où cheminent beaucoup de camions et de voitures. Du pur régal. Parfois je vois la tête d’un glacier au loin, et aussi un nuage qui suit une vallée. Je me dis que ça ne passe peut-être pas à l’intérieur. Mais je ne vois pas de pétrole depuis Hinton !

Aujourd’hui, je n’ai presque pas de photo convenable, j’ai dû dérégler quelque chose en vol. Toutes mes excuses, je vous montre ce que j’ai mais ce n’est pas beau.


Grande Cache. 4117 ft, 3 manches à air qui ne donnent pas la même direction du vent, encore. L’aéroport est situé en pleine nature à près de 20 km de la ville, que j’aperçois haut perchée au fond de la vallée. Personne, résolument personne. Heureusement, le numéro de téléphone donné dans les suppléments de vol (nos cartes VAC) est encore en fonction. Je joins quelqu’un qui fait le nécessaire et une demi-heure plus tard, Bryan vient me servir de l’essence puisqu’ici la station est fermée à clé sans code, d’ailleurs je pense qu’elle appartient personnellement à un pilote. Il m’accorde de laisser Charlie collé à la porte du hangar presque vide de son oncle, ça lui permettra d’être à l’abri du vent et je pourrai l’attacher à la porte, d’ailleurs il ne doit pleuvoir cette nuit. Je fais confiance, on y va comme ça et quand tout est fini, il me descend à l’hôtel le plus proche, j’ai besoin d’une douche, de laver mon linge et d’une connexion internet car je n’ai rien de tout cela depuis trois jours.

Dear visitor, you can follow the progress of Odile, live with the "traces SPOT". Click on the image to magnify. Clicking on satellite in the upper right, you can even see the airfield where it is raised.

  • Drayton Valley / Grande Cache -370 km - 3:47 Flight

After the rain of the night, the weather is nice and clear. I do not believe it and I have no internet connection, I call on the weather in Quebec City.

Everything is good, no wind, no precipitation either during or expected, no forest fire. I’m back, I begin my luggage. It also requires that I make the call but after essence and failure of the three numbers entered in the clubhouse, I do not know how. Municipal Employees go through I do not know what a coincidence. I hele. They can not believe their ears but are attentive and try to help. These are three very young, like any kind, full of initiative. Okay, I could start by paying only 6.4 liters instead of 64 ... the country’s oil I first thought it was less expensive, on the contrary, I never paid as expensive, but Canadians are so respectful and proper that can only do so is the slightest of things. Du coup, on me in town to cash, consisting of liquid.

I’m new roads in the forest and oil, they’re everywhere. And then I see Rocky, I’m going to meet them, the land begins to rise a little. They fascinate me. I have a desire to return. Today the weather is nice ... I get to the Entrance of Mount Jasper. All the valleys of entries, there are not many, are named Entrance. Whenever it is a valley which passes the river ice. This time, the Athabasca River, it is rather milky and it flows northward, leading to the lake that bears his name. I’m looking for the Jasper-Hinton Airport for a time by following with great altitude this valley and its industrial development of the wood but certainly nothing else that I discovered. GPS, map I confirm, it is straight ahead.

When all at once, but yes of course, is even higher, I do not see it because I am below ! and amount, I begin to see it. I spend far above to see, I think it affordable : 4006 ft, 3 races which do not have the same wind direction but as it is very low, this is not a problem, the arrow to indicate the amount I decided to ask me to nature. As often, one or two cars are there but their occupants are certainly in flight. Person. I sign the register and I go back North to Grande Cache. Hazel, I met Rocky had to spend some time, perhaps there will still. It is not safe, there are no forest fires in Alberta, I know by Notam today.

I take the valley that has me driving, road and train there and cross recroisent. The show on my left is strong, I along the Rockies be without, certainly, but the foothills that extend to my right, to the east by an endless plain. 150 km of mountain road where a lot of travel trucks and cars. Pure delight. Sometimes I see the head of a glacier in distance, and a cloud following a valley. I think it does maybe not inside. But I do not see any oil from Hinton !

Today, I have almost no suitable photo, I had something disturbing in flight. My apologies, I show you what I have but it is not beautiful. Grande Cache. 4117 ft 3 air hoses that do not have the same wind direction, again. The airport is located in the middle to near 20 km from the city, which I perched high in the valley. Person, firm person.

Fortunately, the phone number given in the additional flight (our cards VAC) is in operation. I join someone who does the necessary and a half hours later, Bryan has me use the petrol station puisqu’ici is locked without any code, and I personally think that it belongs to a pilot . It gives me leave Charlie stuck to the door of the hangar almost empty of his uncle, that he will be protected from the wind and I can attach to the door, otherwise it does rain that night . I trust, we go like that and when everything is finished, it descends to the nearest hotel, I need a shower, wash my clothes and an internet connection because I have none of this for three days.

Do not save : My highest airports in 4006 to Hinton-Jasper and Grande Cache in 4117 with each 3 races which do not have the same direction, Hinton and the arrow direction of landing.


Commentaires

mercredi 18 avril 2012 à 22h34

25 août 2009 22:43, par B Dechaume
de Bernard de Pommard Bonjour Odile, quel voyage fantastique tu nous fait vivre au jour le jour avec ton fidèle copain Charlie. Bravo pour tes reportages d’étapes et merci à Céline pour la transmission des infos. N’oublie pas de prévoir plusieurs jours à Pouilly pour nous raconter tout cela ! Gros bisous

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 28 mai 2013

Publication

170 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
5 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
0 hier
190679 depuis le début
184 visiteurs actuellement connectés