Etape 20 - 23 août, Fort St John

mercredi 26 août 2009
par  Céline
popularité : 17%

Chers visiteurs, vous pouvez suivre Odile, en direct, avec la rubrique « traces SPOT ». Cliquer sur les points pour grossir l’image. En cliquant sur satellite en haut à droite, on peut même voire les aérodromes où elle est pausée.
  • Dimanche 23 août encore bloquée à Fort St-John par le vent.

Les prévisions de ce matin sont meilleures SO 30 km/h avec rafales de 50. Pour pousser vers l’Est c’est bien, mais l’arrivée à Edmonton risque de se faire sous un orage. Demain, ça devrait être meilleur. Faut-il attendre ou faire ce qui est possible aujourd’hui ? je prépare mon départ, mes paquets, la répartition, je déshabille Charlie, plie la tente, range tout. La seule chose que je laisse ce sont les sangles d’amarrage de Charlie et son mat baissé. Et puis j’attends devant la manche à air pour comprendre. Le vent est presque aussi fort qu’hier, donc beaucoup plus que 30 km/h et des rafales qui font partir la manche dans tous les sens… je décide de ne pas partir. D’ailleurs une personne qui dispose d’un grand hangar avec des biturbo pas loin m’ayant vu plier la tente profite de ce que je prenne le temps de regarder la manche pour venir me dire que les conditions sont très fortes. Je le sens inquiet de ma décision, voyant ma tente pliée. Il m’offre l’accès à son hangar pour la nuit, une douche, etc. Il est satisfait quand je lui dis que Don me fait déjà profiter des locaux du service de la maintenance et que je me rends compte de l’aggravation de la situation aérologique.

Don est venu avec Ruth qui voulait voir mon départ. Car Ruth est pilote d’avion aussi. Il est 10h. Ils comprennent ma décision. Ruth me propose de m’amener chez elle pour la journée. C’est ok. Je prépare quelques affaires pensant y dormir et je rhabille Charlie de plastique car Don m’avertit qu’il est prévu de la pluie pour cette nuit. Un quart d’heure après, nous voilà parties, direction la maison que Ruth s’est construite toute seule juste avec l’aide ponctuelle de voisins. Quel courage !




C’est une superbe maison de rondins. Elle me montre des photos de l’assemblage, c’est un travail énorme, colossal et très pointu. Pour poser les troncs les uns sur les autres, elle se sert d’engins de levage, dont elle assure la mécanique elle-même ! Elle fait les encoches elle-même, les joints, enfin tout. Cela fait plusieurs années qu’elle y travaille, elle est fatiguée. Il faut dire qu’elle travaille à l’extérieur en plus, 7 jours sur 7, pour nourrir ses « pets » animaux de compagnie, 3 chevaux, 2 chiens, quelques chats et aussi pour acheter tout ce qui est nécessaire à sa construction. Elle n’a pas fait de grasse matinée ni pris un seul jour de vacances depuis un nombre d’années qu’elle ne sait pas évaluer. Avec tout cela, elle est gentille, agréable, dynamique, pétillante, elle a plein d’amis, de voisins qu’elle estime et avec lesquels elle échange plein de services et de bons moments aussi, enfin, elle vit une vie qui lui convient. Pourtant, elle donnerait cher pour casser le rythme, s’arrêter un peu, dormir tout son saoul, ce serait son cadeau pour elle, ne serait-ce qu’une semaine, un week-end.


Aujourd’hui, elle avait rendez-vous avec deux amies pour une promenade à cheval. Avant, elle passe me présenter chez ses voisins les plus proches. Nous faisons une promenade en quads jusqu’à la Peace River. A la recherche d’un orignal (Moose). Nous voyons des traces d’ours, de coyote, d’orignal et de cervidés, mais toujours pas la bête. Nous passons des instants fort agréables.


Nous n’avons pas le temps de manger et les amies sont là avec leurs chevaux. Préparation d’urgence du cheval que Ruth doit monter, une jeune pouliche de 3 ans. Les chevaux sont transportés jusqu’au lieu de promenade. Nous précédons en quad, Ruth connait le chemin. Les chevaux sont préparés sur place, là où les vans sont stationnés. Moi, je suivrai ou précéderai avec le quad. Initiation.



Nous prenons des chemins minuscules et très pentus, parfois traversés d’arbres morts qui nous font descendre les vallons et nous approchent de la rivière. C’est un bonheur ! C’est magnifique, les filles sont sympas, leurs chevaux font des découvertes et moi j’apprends à piloter un quad en montagne ou presque.



Après ces bons moments, Ruth s’occupe des chevaux, me fait visiter la propriété et nous partons en ville, manger un bout avant qu’elle reprenne son travail et qu’elle se rende à son rendez-vous avec son médecin à 80 km de là pour 20h !

Excellent dimanche, merci Ruth.

Dear visitor, you can follow the progress of Odile, live with the "traces SPOT". Click on the image to magnify.
Clicking on satellite in the upper right, you can even see the airfield where it is raised.

  • Sunday, August 23 still stuck in Fort St. John by the wind.

The forecast this morning is best SW 30 km / h gusting to 50. To push to the East is good, but the arrival in Edmonton could be in a thunderstorm. Tomorrow it should be better. Should we wait or do what is possible today ? I am preparing my departure, my packages, distribution, Charlie I undressed, folded the tent, put everything away. The only thing I leave it is straps tie Charlie and his mat down. And then I look at the windsock to understand. The wind is almost as strong as yesterday, so much more than 30 km / h and gusts that are from the neck in all directions ... I decided not to go. Besides, a person who has a large warehouse with biturbo far not having seen me trying to bend the benefits of my taking the time to look at the sleeve to come tell me that the conditions are very strong. I feel uneasy about my decision, seeing my tent folded. It gives me access to its hangar for the night, showering, etc.. He is happy when I told him that Don makes me already enjoy local service and maintenance that I’m aware of the worsening situation in upper air.

Don went with Ruth, who wanted to see my departure. Because Ruth was a pilot too. It is 10am. They understand my decision. Ruth is my intention to take me home for the day. It’s ok. I prepare some business thinking sleep and I dressed as Charlie plastic Don told me he is expected to rain for tonight. Fifteen minutes later, off we went towards the house that Ruth built was just alone with occasional help from neighbors. What courage !

It is a beautiful log home. She shows me pictures of the assembly work is enormous, colossal and very pointy. To put the trunks on each other, it uses lifting equipment, it provides mechanics itself ! She made the notches itself, seals, everything. For several years she worked there, she is tired. I must say it works outside more, 7 days on 7, to feed his "pets" pets, 3 horses, 2 dogs, several cats and also to buy whatever is needed for its construction. She made no sleep late or take a single vacation day from a number of years she can not assess. With all this, it is nice, pleasant, dynamic, sparkling, she has lots of friends, neighbors and believes that with which it exchanges full service and good times too, finally, she lives a life that suits him . However, it would expensive to break the pace, stop for a little sleep our fill, it would be his gift to her, not even a week a weekend.

Today she had an appointment with two friends for a ride. Before she goes to introduce me to her nearest neighbors. We take a ride ATVs until the Peace River. In search of a moose (Moose). We see signs of bears, coyotes, moose and deer, but still not the beast. We spend very pleasant moments.

We do not have time to eat and friends are there with their horses. Emergency Preparedness horse that Ruth should go up, a young filly of 3 years. The horses are transported to the place of walk. We preceding quad, Ruth knows the path. The horses are prepared on site, where the vans are parked. I follow or precede with the quad. Initiation. We paths tiny and very steep, sometimes traversed by dead trees that make us go down the valleys and we are approaching the River. It is a joy ! It’s beautiful, girls are cool, their horses make discoveries and I’m learning to drive a quad in the mountains or almost.

After these good times, Ruth takes care of horses, shows me around the property and we go into town, eat a piece before she returned to work and she makes her appointment with her doctor at 80 km then for 20h !

Excellent Sunday, thank you Ruth.


Commentaires

mercredi 18 avril 2012 à 22h40

27 août 2009 18:05
ben tu vois qu’à quelquechose, malheur est bon... tu as fait une belle connaissance, et tu es en plein dans le mille, avec cette maison de rondins, les chevaux, on s’y croirait !!! Bons vols et à bientôt. Samedi, BLOIS avec son cortège de nouveautés, on pensera à toi... Alain

mercredi 18 avril 2012 à 22h39

27 août 2009 17:04, par Christine Roy
Bonjour, bonjour... Grand merci à toi Odile de nous faire voyager avec toi et chapeau bas à Céline pour le travail de logistique nécessaire à la tenue de ce site !! La digne fille dont la mère peut être fière !!!

Toujours plus loin, toujours plus haut, toujours plus fort !! plein de bises Christine

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 28 mai 2013

Publication

170 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
5 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
0 hier
182050 depuis le début
60 visiteurs actuellement connectés