Le temps des migrations

mardi 6 octobre 2009
par  Céline
popularité : 100%

  • Le temps des migrations, de la bernache au monarque, et moi alors ?

Et oui, c’est le temps des migrations.

Ici, les oies n’arrêtent pas de descendre vers le sud. Elles profitent des vents du Nord, donc froids. Il faut dire que les conditions sont instables, d’ailleurs des orages sont parfois prévus, les couches d’air chaud et d’air froid se superposent. Elles volent là où c’est plus porteur pour elles. Parfois on les entend au-dessus de la couche sans jamais arriver à les voir, elles se parlent beaucoup durant leur vol. Pour le moment, il s’agit de la bernache du Canada appelée ici outarde, plus tard ce sera l’oie polaire, ou oie blanche.


Hier en conduisant en ville, j’ai vu un papillon Monarque. C’est un grand (environ 10cm) papillon orange et noir. Mais je n’ai pas réussi à le prendre en photo. Ils sont farouches et volent vite. Eux aussi se rassemblent pour partir au Mexique. C’est le seul papillon au monde qui est connu pour faire une telle migration. Sur Internet j’ai trouvé des éléments intéressants. Je vous en mets deux extraits ainsi que des photos (pas seulement de Monarque) :


« … son long voyage migratoire est de 4 à 5000 kilomètres, volant à une vitesse approximative de 15 kilomètres à l’heure et entre 120 et 160 kilomètres par jour …il est l’arrière-petit-fils de celui qui était parti l’année précédente… … Les monarques qui migrent vers le sud à l’automne se réunissent pour former de grandes concentrations le long de la rive nord du lac Ontario et du lac Érié. Leur réticence apparente à voler au-dessus de larges étendues d’eau explique probablement pourquoi ils volent vers le sud-ouest en suivant le rivage. Cette réticence mène inévitablement à la formation de grandes concentrations de monarques sur les péninsules s’avançant dans les lacs et à partir desquelles ils doivent, tôt ou tard, voyager vers le sud en passant au-dessus des eaux libres…. »

Et moi, c’est pour bientôt le retour ? oui, je suis presque prête à revenir en Europe. Encore quelques petites broutilles à terminer, un passage chez Jean et c’est le retour lundi 12 par le vol AC880, je passe aussi en Bretagne saluer ma grande coéquipière de fille, et le 19 c’est la reprise du travail.

Lundi dernier, Bernard m’a prêté sa voiture pour que je fasse un peu de tourisme, alors, je suis allée à Québec. Le temps était épouvantable, les nuages trainaient par terre et plusieurs fois j’ai pu me faire la réflexion, avec déception quand même, qu’un voyage en pendulaire n’était pas possible ! J’ai commencé par revoir Denis et Diane qui ont une école de pendulaire à St-Lambert de Lauzon. Une bien belle place ! c’est un terrain privé. Diane m’a accompagnée pour me faire découvrir Québec. Évidemment, ce fut rapide mais comme le temps s’était amélioré en début d’après midi, superbe. Nous avons pu nous rendre aux chutes de Montmorency, et au château Frontenac. Le fleuve est magnifique, c’était marée montante et on voyait les grosses vagues de la marée se battre avec les vagues descendantes activées par le vent, l’écume ne savait plus où se mettre. Quant aux couleurs, ce n’est que le début, si le temps n’est pas trop mouillé, elles devraient être au mieux d’ici une quinzaine de jours.



Québec, en tout cas ce que j’en ai vu, est une très grande ville, qui ressemble un peu, dans sa partie touristique, au Mont St-Michel. Des belles maisons de pierre grise, élevées le long de la falaise, mises en valeur et décorées avec gout pour attirer les touristes. Des enseignes pleines d’humour vous accueillent, tel un restaurant « Le cochon dingue », une échoppe « le capitaine Sabord » ou une boutique de vaisselle « le pot en ciel ». C’est aussi l’occasion de voir des magasins qui présentent des œuvres d’art Inuit notamment taillées dans la pierre de savon et l’ivoire. Je n’ai pas le temps d’aller au musée des traditions, c’est plate comme on dit ici, traduction, dommage…

Je suis rentrée tard dans la nuit après que nous ayons soupé ensemble, tous les trois. Par moments, une pluie torrentielle m’accompagnait. Au retour, vers 1 heure du matin, j’ai eu la surprise de voir le chat gris de Guy jouer avec un joli renard sur le chemin de l’aérodrome, s’agissait-il d’un petit qui avait pris l’habitude de le faire ? J’en avais déjà entendu parler en juin. J’imagine les rendez-vous nocturnes à l’insu de tous !

Cette semaine a ressemblé à un puzzle quand les morceaux commencent à se rapprocher.

Une partie des pièces pour réparer Charlie est déjà arrivée, c’est Bernard qui le remontera petit à petit.

Quant à mon ordinateur, il n’a pas encore pu être réparé. Je solutionnerai en France.

Et après ? D’abord les copains et puis, le festival international du film d’aventure à Dijon du 22 au 24 octobre 2009. Dès que je peux travailler sur mes photos et mes notes de voyage, je réunis mes mémoires ! et je prépare la suite, le retour en 2010. En attendant, je ferai aussi un article spécial sur Bernard et son entourage, tous à son image, tous aussi gentils les uns que les autres. Bernard, c’est la générosité et l’artiste mêlés, des mains en or et la passion, avec la tête sur les épaules. Je m’arrête là, je ne voudrais pas inquiéter Julie !

En attendant, j’ai bien conscience que ce voyage a été extraordinaire pour moi mais qu’il a pris une dimension inattendue du fait de l’énorme travail de Céline sur le site. En plus de ce que j’ai vécu en termes de rencontres, de découvertes, de souvenirs, il m’a apporté votre présence, vos encouragements, vos messages, votre soutien et a donné à tous l’occasion de rêver, à certains l’idée de partir aussi. C’est tout cela, le partage qui lui confère la force de l’aventure, elle n’est donc pas finie et c’est aussi la votre, je vous la dédie avec une note tout à fait particulière à Céline qui était mon accompagnatrice virtuelle, ma manager. Je dois continuer de transmettre cet élan que vous m’avez donné et qui m’accompagnait. Je ne peux que vous en remercier tous infiniment, je crois que je ne mesure pas encore vraiment à quel point ! mais je vais le découvrir. Et Céline va m’accompagner encore.

Dès que je peux reprendre mes mémoires, on vous met quelques photos sur le site.

Je vous tiens aussi informés de temps en temps de l’avancement de cette envolée au Canada et n’hésitez pas à réclamer des nouvelles si vous trouvez que je n’en mets pas suffisamment. Avec Céline, nous allons peut-être créer une rubrique en ce qui concerne la préparation du voyage, l’équipement, ce qui a été fonctionnel, indispensable, etc.

À bientôt.

  • The time of migration, the geese to the monarch, and me ? And yes, the time of migration.

Here, the geese do not stop to go down south. They benefit from northerly winds, so cold. It must be said that the conditions are unstable, thunderstorms also are sometimes provided, layers of warm air and cold air are superimposed. They fly where it’s more supportive for them. Sometimes we hear them above the bed and never get to see them, they talk a lot during their flight. Currently, he is the Canada goose goose called here, later it will be the polar goose or snow goose.

Yesterday while driving in town, I saw a Monarch butterfly. It is a large (approximately 10cm) black and orange butterfly. But I have not managed to take a picture, also gather to go to Mexico. It is the only butterfly in the world that is known to make such a migration. On Internet I found some interesting elements. I will put two clips and photos (not just Monarch) :

"... Its long migratory journey is 4 to 5000 kilometers, flying at an approximate speed of 15 kilometers per hour and between 120 and 160 miles a day ... it is the great-grand-son of the man who had left the previous year ... ... The monarchs migrate south in the fall meet to form large concentrations along the north shore of Lake Ontario and Lake Erie. Their apparent reluctance to fly over large bodies of water probably explains why they fly south-west along the shore. This reluctance leads inevitably to the formation of large concentrations of monarchs on peninsulas jutting out into the lakes from which they must, sooner or later travel to the south, passing over the open water .... "

And I’m soon to return ? Yes, I am almost ready to return to Europe. A few small trifles to complete a passage in John and it’s back on Monday 12 with the flight AC880, I’m also in Britain greet my daughter great teammate, and 19 is the return to work.

Last Monday, Bernard lent me his car for me to do some sightseeing, then I went to Quebec. The weather was terrible, the clouds hanging down and several times I was able to reflect with disappointment when even a trip commute was not possible ! I began by reviewing Denis and Diane have a pendular school in St-Lambert de Lauzon. A very beautiful place ! is private land. Diane went with me to make me discover Quebec. Obviously, it was fast but as the weather had improved by early afternoon, superb. We could go to the Montmorency Falls and the Chateau Frontenac. The river is beautiful, it was high tide and there were large waves of fighting the tide with the waves turned down by the wind, the foam did not know where to go. As for colors, this is only the beginning, if the weather is not too wet, they should be at best within a fortnight.

Quebec, at least what I’ve seen, is a great city, which looks a little part in its tourism, Mont St-Michel. Beautiful houses of gray stone, high along the cliff, highlighted and tastefully decorated to attract tourists. Signs humorous welcome you as a restaurant, "The pig crazy," one shop "Captain Ports" or crockery shop "the pot in the sky." It is also an opportunity to see stores that are works of art including Inuit carved soapstone and ivory. I do not have time to go to the museum traditions, is as flat as they say here, translation, damage ...

I returned late at night after we had supper together, all three. At times, torrential rain accompanied me. In return, about 1 o’clock in the morning, I was surprised to see the gray cat Guy play with a nice fox on the road to the airport, he was a boy who had become accustomed to do ? I had already heard in June I guess appointments at night without anyone knowing !

This week has resembled a jigsaw puzzle when the pieces begin to approach.

Some of the parts to repair Charlie has already arrived, it was Bernard who ascend gradually.

As for my computer, it has not yet been repaired. I solved by France.

And after ? First the boys and then the international film festival of adventure in Dijon from 22 to 24 October 2009. As soon as I can work on my photos and my notes of travel, I met my memories ! I prepare and later return in 2010. Meanwhile, I also do a special article on Bernard and his entourage, all in his image, all too nice to each other. Bernard is the generosity and the artist mixed, gold hands and passion, with his head on his shoulders. I’ll stop there, I would not worry Julie !

In the meantime, I am aware that this trip was special for me but it took an unexpected dimension because of the enormous work of Celine on the site. In addition to what I experienced in terms of meetings, discoveries, memories, it brought me your presence, your encouragement, your messages, your support and gave everyone the opportunity to dream, to some l idea to leave too. All this, the share that gives it the force of the adventure, it is not finished and it is also yours, I’ll dedicate a note with very special to Celine, who was my accompanist Virtual, my manager. I must continue forward momentum you have given me and with me. I can only thank you all very much, I think I do not really measure how ! but I’ll find out. And Celine is still with me.

As soon as I can take my memories, you put some pictures on the site.

I would also informed from time to time the progress of the boom in Canada and do not hesitate to call new if you think I did not put enough. Celine, we may create a section regarding the preparation of travel, equipment, what was functionally necessary, etc..

See you soon.


Commentaires

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 28 mai 2013

Publication

170 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
5 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
0 hier
195009 depuis le début
2087 visiteurs actuellement connectés