21 mai 2010

lundi 24 mai 2010
popularité : 100%

  • Vendredi 21 mai,

Encore quelques heures de travail comme celles que nous venons de passer avec Bernard et Simon, et Charlie sera opérationnel. En attendant, il va falloir passer un long we car lundi sera férié ici aussi même si ce n’est pas le même motif (fête de la reine et fête des patriotes), et nous n’avons pas reçu l’aile aujourd’hui. Il n’est donc pas envisageable de démarrer le voyage avant mercredi voire jeudi prochain. Je vais devoir être patiente. Pendant ce temps, je retrouve peu à peu de nombreuses personnalités du monde de l’ulm du Québec. Personnalités est à entendre en tant que personnes singulières plutôt qu’en tant que personnes influentes. Je renoue donc avec jeunes et moins jeunes avec toujours autant de bonheur.



Malgré l’absence de Charlie, j’ai eu l’occasion de voler trois fois déjà. Il faut dire que le temps est magnifique ou presque et que les amateurs de vol après le travail commencent à se faire connaître. C’est ainsi que Martin me propose régulièrement de l’accompagner, en place arrière car quand il a une place c’est parce qu’il fait tourner l’appareil d’un autre, le sien est un Racer de chez Air Cré, donc monoplace. Et puis Richard, lui, m’a laissé piloter son Quick’R. Ainsi je fais connaissance avec de nouvelles pistes, de nouveaux lieux et je prends le temps de m’amuser. Je m’amuse également de la langue Québécoise. Elle comporte comme la notre beaucoup d’expressions très imagées. Je vous livre la dernière : à un moment où il était question de faire un truc un peu tiré par les cheveux, je pensais usine à gaz, mais c’était surtout la notion de manque d’esthétisme qui prévalait en l’occurrence, et voilà ce qui est venu : ça fait broche à foin !




Sans compter les petits mots anglais francisés : je crois vous avoir déjà parlé de prendre ou avoir un rendez-vous : scéduler qui correspond à scedule (prononcer scédioul pour ceux qui ne savent pas) en anglais. Aujourd’hui, j’ai fais connaissance avec la noix qui est un écrou puisque c’est nut en anglais ! il fallait y penser, pas vrai ! il est vrai que tout le vocabulaire technique est uniquement en anglais parfois francisé. C’est pratique pour moi, après je n’aurai plus de secret avec le vocabulaire utilisé sur les kit de construction des avions !

Voilà, je vous laisse pour le moment, on révisera plus tard, à bientôt.

  • Friday, May 21,

A few hours as those we have just had with Bernard and Simon, and Charlie will be operational. Waiting for, I’ll have to spend a long week end because Monday is a holiday here so even though this is not the same reason than in France (Victoria Day and Patriots Day) and we don’t receive the wing today. It is therefore not possible to start the trip until Wednesday or Thursday. I will have to be patient. During this time, I gradually found many personalities from the world of microlight Quebec. People should be understood as individual characters rather than as influencers. I renews with young and old pilots or not and always with great happiness.

Despite the absence of Charlie, I had the opportunity to fly three times already. It must be said that the weather was beautiful or nearly so, and lovers flight after work began to make themselves known. So Martin proposes to me regularly accompany him back up for when he has a place because he runs an ultra light of somebody who don’t fly, hers is a Racer at Air Cre, So for just one seat. And then Richard, let me fly his Quick’R. So I’m getting to know new tracks, new places and I take time for fun.

I enjoy also the Quebec language. It behaves like many of our very colorful expressions. I deliver the last, at a time when it was about doing something a bit farfetched, I thought the gas plant, but it was mainly the lack of aesthetic concept that prevailed in this case, and this is what has come : it is bailing wire !

Besides the small English Anglicized words : I believe I have already spoken to or have an appointment : scéduler corresponding to scedule (pronounced scédioul for those who do not know) in English. Today I’m getting to know "écrou" in French =the nut which is "une noix" in Québec as it is nut in English ! Someone had to think, not true ! It is true that all the technical vocabulary in English is sometimes gallicized. It’s convenient for me after I have no more secret with the vocabulary used on aircraft construction kit ! So, I leave you for now, we will review later, soon.


Commentaires

Navigation

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 28 mai 2013

Publication

170 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
5 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
0 hier
195009 depuis le début
2091 visiteurs actuellement connectés